L’histoire de La Ferme en Terre

phot-ferme_4Alain Bozier s’est installé à la Bussière en 1986 sur 5 hectares de terrain appartenant à son grand-père.

En visitant les maisons acadiennes, il a été séduit, puis passionné par les maisons en terre. Il a réalisé sa première construction en 1988 avec la technique du pisé. En 1989, deux chômeurs de longue durée ont été embauchés, et ensemble ils ont réalisé trois autres gîtes. Bénéficiant de leur expérience, ils ont construit en 1991 ma maison d’habitation.
Voyant la curiosité suscitée, la commune nous a sollicité pour construire un bâtiment public dans le cadre d’un chantier d’insertion jeunes chômeurs.

Le grand gîte de 250 mètres carrés mélangeant des techniques traditionnelles de pisé, de briques en terre crue, des fondations en pierre et le toit en genêts ou brandes a été édifié en 2000.

En 2009, trois nouvelles réalisations de 35 mètres carré pour l’élevage de poulets ont été construites en torchis et bottes de paille.

L’exploitation agricole eu deux productions principales :

  • un verger de 2000 pommiers en agriculture biologique depuis 2008
  • un élevage de poulets élevés de juin à novembre en plein air avec une alimentation issue de l’agriculture biologique, depuis 2014

Depuis le 1er janvier 2019, la retraite est arrivée avec l’arrêt de l’élevage mais nous gardons l’entretien du verger et la vente de produits de la ferme :

  • jus de pomme pour les pommiers
  • plats cuisinés et terrines pour les poulets

Le fil conducteur qui animait Alain était de remettre au goût du jour les techniques naturelles du passé, telles que la construction en terre, les anciennes variétés de pommes et les recettes traditionnelles de poulet. L’idée est de faire de ces valeurs un atout économique respectant l’équilibre de la nature et lui permettant aussi de vivre dans sa région.

Depuis le 1er janvier 2020, pour pérenniser ce site, la compagne d’Alain Bozier, Françoise, a repris l’activité des gîtes.